La semaine des Ardennes

http://www.lasemainedesardennes.fr/Le-BikeRun-de-Sedan--c39est-ce-dimanche-,5584.media?a=2359

 
Le Bike&Run de Sedan : c'est ce dimanche !

 

Il n'y a plus qu'à espérer que les Ardennais soient prêts pour cette 1è édition du Bike&Run de Sedan. L'épreuve promet d'être rude, dans un cadre particulièrement chevaleresque.

Le Bike&Run de Sedan : c'est ce dimanche !Cette épreuve, inscrite au 15è challenge départemental de Bike and Run, sera le support du championnat des Ardennes.
 
En ouverture, une épreuve découverte du Bike and Run pour les enfants des écoles du pays Sedanais. Ces enfants, nés entre 2000 et 2003 auront la possibilité de représenter leurs écoles sur une boucle unique de 1 100 m autour du Château Fort de Sedan.
Ensuite ce seront les jeunes nés entre 1999 et 1996 d'effectuer une grande boucle de 3,7 km avec un départ à 14h00.
Enfin, ces principaux candidats s'élanceront à 14h30 pour 4 boucles, soit 12,7 km autour du Château, du Palais des Princes et du Champ de Mars.
 
Ensuite, la cérémonie des récompenses se déroulera à 16h30.
 
Le parcours permet aux spectateurs d'apprécier le combat que vont se livrer les athlètes sur un parcours qui ne devrait pas laisser les candidats insensibles. Ici, il ne sera pas question de dextérité sur le vélo et de technique de pilotage mais de vitesse de course et de puissance musculaire. Vu le parcours de la course, il est certain que les 2 équipiers auront le plaisir de s'échanger le VTT à volonté.

 

Et L'Ardennais.

http://www.lunion.presse.fr/article/ardennes/coupe-de-france-cadets-16es-un-exploit-a-reediter-bike-and-run-championnats-des-ard

Un exploit à rééditer Bike and Run / Championnats des Ardennes Les titres décernés à Sedan

Publié le dimanche 27 février 2011 à 11H00
Mickaël Grasmuck et les bénévoles sedanais ont toutes les chances de séduire, ce dimanche, les fans du bike and run. En choisissant de créer de toutes pièces une épreuve urbaine, ils s'éloignent quelque peu des canons de la discipline. Toutefois, le cadre grandiose du château fort de Sedan, cœur de la course, est tellement impressionnant et majestueux qu'il donnera, sans aucun doute, une dimension exceptionnelle à cet événement.
Habitués aux sous-bois et aux sentiers boueux, le peloton, cette fois, prendra le départ au pied de l'immense muraille qui est l'horizon quotidien des Sedanais. Puis, après quelques hectomètres, les concurrents rejoindront une boucle de trois kilomètres (à parcourir quatre fois) tracée en grande partie autour des fortifications. Ce circuit, appelé à entrer dans l'histoire, les emmènera, par la très pentue avenue Aristide-Briand, vers le champ de Mars, théâtre du traditionnel cyclo-cross de Sedan. Et, au terme d'une bagarre rendue éprouvante par 250 mètres de dénivelé positif, l'arrivée sera jugée dans la cour du château.
Avantage aux coureurs
Le public, évidemment, aura la possibilité de se déplacer d'un point à l'autre du parcours et d'apprécier en temps réel les évolutions de la course. La confrontation, en effet, présentera l'intérêt de se jouer sur d'autres paramètres que lors des six premiers rendez-vous de la saison. Ainsi, il y a deux semaines, à Anchamps, la doublette Bourguin-Hénon, en forme ascendante, l'avait emporté en s'appuyant sur les aptitudes de vététistes et sa brillante technique de pilotage. Saura-t-elle réitérer son succès en mobilisant d'autres qualités ? D'après Mickael Grasmusck, « il faudra maintenir une vitesse pédestre élevée et disposer d'une bonne réserve de puissance musculaire ». En clair, les connaisseurs auront déjà traduit les propos de l'organisateur par « une prime offerte aux spécialistes du 10 km pédestre ». Du coup, les Quétier-Hughes, Pryzbylski -Labroche, Deblock-Malcuit, Lallement-Guengant n'ont pas dit leur dernier mot. Cependant, tous les duos devront plus que jamais, veiller à se relayer dans les règles de l'art, si l'on en croît Eric Morlet, grand manitou du bike and run ardennais : « Nous avons remarqué ces derniers temps, un peu de négligence vis-à-vis de la règle des 10 mètres (NDLR : les deux équipiers ne doivent jamais être éloignés d'une distance supérieure à 10 m). Nous avons donc décidé d'ajouter quelques arbitres sur la boucle et, s'il le faut, nous prononcerons des sanctions allant jusqu'au déclassement. »
Ce salutaire rappel à l'ordre ne gâchera pas cette belle entreprise de réconciliation entre sport nature et milieu urbain, d'autant que, pour que la fête soit complète, les enfants des écoles sedanaises seront associés à l'événement.